Atelier « Architectures de la ville: structures du temps long, patrimoine et projets » – Congrès du Réseau Asie 2005

Coordonné par: Nathalie Lancret (IPRAUS-CNRS)

Modérateur: Pierre Clément (IPRAUS – ENSAPB)

Participants: France Mangin; Inès Gaulis; Emmanuel Cerise; Christian Pédélahore de Loddis; Emmanuel Pouille; Nathalie Lancret; Bruno Fayolle-Lussac; Zhang Liang; Philippe Bonnin; Masatsugu Nishida; Jean-Sébastien Cluzel; Sophie Clément; Thomas Beaufils.

Nous proposons ici de poursuivre les réflexions engagées lors du premier congrès du Réseau Asie sur l’architecture de la ville. Si la recherche sur l’architecture et la ville en Asie est ancienne, elle doit aujourd’hui faire face à une nouvelle donne relative au contexte de transition – ouverture et internationalisation des économies – et aux effets d’accélération de l’urbanisation, là où précisément le fait urbain avait été mis en cause dans son existence même dans la seconde moitié du XXe siècle. Il en résulte des mutations profondes, notamment dans les formes, les échelles et les dynamiques des projets qui participent de la fabrication des villes.

Notre attention porte ici sur les rémanences et les persistances de structures architecturales et urbaines anciennes confrontées aux composantes exogènes qui entrent en jeu dans la conception et la mise en œuvre de nouveaux projets, mais également dans les pratiques habitantes et les “ manières de faire ” des usagers de la ville. Cette orientation permettra notamment d’aborder la question de la longue durée, d’identifier les composantes fortes et récurrentes de la ville asiatique, de dégager des actions volontaristes et des intentions moins conscientes qui entrent en jeu dans la formation des villes. Il a été décidé de privilégier l’étude des formes contemporaines de la ville, dans leurs dimensions projectuelles, et remonter dans le temps pour en comprendre la genèse, les permanences et les transformations.

Nous privilégions ici les questions patrimoniales, dans leur acception projectuelle, nous intéressant à la dialectique du patrimoine et du projet dans la fabrication de la ville. Sont abordées deux thématiques principales :

  • émergence et construction de la question du patrimoine ;
  • patrimoine et grands projets urbains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *